Woody Allen, star de l'ouverture du Festival

Sous une ovation, Woody Allen a reçu des mains de Gilles Jacob, la palme des palmes, décernée jusqu'alors qu'à Ingmar Bergman lors des 50 ans de Cannes. "La science l'a prouvé, le rire est bon pour la santé. Vous êtes responsable, lourdement, de l'allongement de la vie de la population mondiale", a souligné le président du Festival. "Les Français font généralement deux erreurs à mon sujet. Ils pensent que je suis un intellectuel parce que je porte des lunettes et me prennent pour un artiste parce que l'on prétend que mes films ne rapportent pas d'argent : les deux idées sont fausse" a répondu le metteur en scène de Hollywood Ending qui venait de gravir les célèbres marches avec à ses côtés les acteurs de son film: Tiffani Amber-Thiessen, Debra Messing et Treat Williams. Manquait à l'appel Tea Léoni, indisponible pour cause de maternité imminente.
Véritablement, le réalisateur new-yorkais était la vedette de cette ouverture, il n'a pas gaché son plaisir et a dû résister à son émotion lors de la standing-ovation que toutes les plus grandes stars lui ont rendue. Parmi elles, Sharon Stone, dans sa robe tachetée telle une panthère, a séché quelques larmes d'émotion. Après ce concert d'applaudissements, il a déclaré "je suis impatient de rentrer à la maison et d'en parler à Amnesty Interntional." et a conclu en français par "je déclare le 55 ème festival de Cannes ouvert" avec son accent new-yorkais.

A.L.T. (16 Mai 2002)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter