Woody Penelope Cannes !

Woody Allen serait-il trop « vieux » (entendez par là « qui a fait beaucoup de films et qui a trop d’expérience ») pour être en compétition à Cannes ?
Déjà présent il y a trois ans avec Match Point hors compétition, notre p’tit new yorkais préféré (le miens en tout cas !) revient cette année en « séance spéciale »… Alors Messieurs Frémaux et Jacob, une fois que l’on a dépassé la centaine de films, finie la palme d’or ???

Dans Vicky Cristina Barcelona, Woody retrouve pour la troisième fois sa muse Scarlett Johansson, accompagnée et c’est inédit des espagnols Javier Bardem et Penelope Cruz !
Comme à son habitude, Allen décortique les relations amoureuses et passionnelles de couples. Après son escale british, le réalisateur s’intéresse au milieu bourgeois « bien sous tout rapport » catalan de Barcelone. Ce choix de l’Espagne n’est pas du tout fortuit. On pourrait en effet croire à un évident besoin de soleil après quelques années dans le smog. Mais au-delà du simple décor, le pays - et surtout sa langue - font partie intégrante du film et de l’histoire. Sans vous gâcher le plaisir, on ne peut s’empêcher de citer les hilarantes et exceptionnelles engueulades entre Javier Bardem et Penelope Cruz sous les yeux ébahis de Scarlett Johanson.
Ainsi, dès les premières minutes puis tout au long du film, les répliques fusent. Comme toujours, tout roule parfaitement, les scènes s’enchaînent naturellement et sont pourtant minutieusement écrites. Espagnol, Anglais, on parle toutes les langues chez Woody… On parle également avec la musique, sur fond de guitare espagnole rythmant les ébats, crises de nerfs et retrouvailles des personnages.

Si Allen avait dès Match Point trouvé sans conteste sa place idéale en Europe, il vient de réunir le casting parfait avec le trio choc Johanson-Bardem-Cruz. On regrette juste l’absence de Javier & Scarlett sur la croisette pour nous en parler ! N’empêche que Woody Allen et Penelope Cruz ont suffit à eux seuls à créer la première grosse bousculade chez les journalistes lors de la conférence de presse. Alors que la celle de Kung Fu Panda paraissait presque calme malgré la présence d’Angelina Jolie ; et que l’on commence presque à se poster pour réserver sa place pour celle d’Indiana Jones demain, Woody Allen a visiblement plus que séduit les journalistes avec son film.

Résultat, grosse bousculade à l’entrée, salle bondée - malgré mon heure d’avance j’étais assise par terre ! - et (é)meute de journalistes avides d’autographes à la sortie. Le réalisateur a néanmoins pu nous parler notamment du fameux ménage à trois qui est au cœur de son film. Interrogé par un journaliste pour savoir si le "ménage à trois" ébauché dans le film était l'un de ses fantasmes, il a jugé cette option trop "complexe. Vous savez, c'est déjà assez difficile de trouver une seule personne et d'essayer de trouver des solutions dans la vie à deux, alors à trois cela devient encore plus complexe".
Pas de vie à trois donc pour Monsieur Allen, mais de très beaux films, à la fois légers, intelligents… et jamais décevants !

=> Voir toutes les photos de la conférence de presse !

Amélie Chauvet (17 mai 2008)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter