Alex Proyas fait de l'ombre à Nostradamus

En 1958, une « capsule temporelle » est enterrée pour la postérité, avec, à l'intérieur, des dessins d'enfants. Des esquisses qui s'avèrent être beaucoup plus que des gribouillages de petit garçon lorsque que la boîte refait accidentellement surface - ce Nostradamus en culotte courtes avait dessiné l'avenir. Tous les évènements ont déjà eu lieu, sauf un, terrible, qu'un mystérieux héros va tenter d'empêcher à tout prix…

Basé sur une nouvelle de Philip K Dick (à qui l'on doit déjà Blade Runner, Minority Report, I, Robot…), le scénario de KNOWING est d'abord passé entre les mains de Ryne Pearson (scénariste de Code Mercury et du futur Godspeed) puis dans celles de Richard Kelly (Donnie Darko) pour atterrir chez l'un des nouveaux maîtres de la science fiction : Alex Proyas. Le moins que l'on puisse dire est que le cinéaste connaît bien le sujet, puisqu'on lui doit déjà les très réussis Dark City, The Crow et plus récemment I, Robot.

Pas d'infos sur le mystérieux découvreur de boîte, mais Proyas ayant toujours su bien s'entourer (Will Smith, Brandon Lee, Kiefer Sutherland, William Hurt…), on peut s'attendre à juste titre à un très bon choix de sa part.

Filez enterrer votre journal intime, on ne sait jamais…

A.M. (18 février 2005)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter