Almodovar libère les mémoires de Marcos Ana

Dans un prochain film, le réalisateur espagnol va se pencher sur les mémoires du poète Marcos Ana, incarcéré pendant 23 ans sous la dictature franquiste qui couvre la période 1939-1975. Touché par ce poète communiste qui fut torturé et emprisonné à l’âge de 19 ans, Pedro Almodovar a découvert son histoire il y a tout juste quelques mois. « Je n’ai jamais rencontré quelqu’un d’aussi bon. C’est pourquoi j’aimerais faire un film sur sa vie », écrit le réalisateur qui compte adapter, « Decidme como es un Arbol » (Dites-moi à quoi ressemble un arbre), publié en 2007.

Almodovar souhaite s’intéresser à la période qui suit la sortie de prison de Marcos Ana. Tel un enfant de 42 ans, le poète va découvrir le Madrid du début des années 60 et réapprendre à vivre en liberté. C’est aussi à 42 ans, qu’il va connaître son premier amour, « une prostituée qui décide finalement de ne pas le faire payer parce que certaines nuits comme celle-là n’ont pas de prix », explique le réalisateur.

Mais avant de s’attaquer à ce nouveau long-métrage, Pedro Almodovar devra terminer ses deux films actuellement en cours de préparation. Le prochain, intitulé Los Abrazos Rotos (Les étreintes brisées, mettra en scène l’égérie du réalisateur, Penelope Cruz.

M.Gr. (Le 18 février 2008 – Avec l’AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter