C’est l’histoire d’un mec : Coluche au ciné

C’est l’histoire d’un mec : « Avoir l’air con peut être utile, mais l’être vraiment serait plus facile ».
L’écrivain-réalisateur Antoine De Caunes (Les Morsures De L'Aube, Désaccord Parfait) se glissera derrière la caméra et s’attaque au Schmilblick. En outre, il travaillera en binôme avec le journaliste Diastème, afin de coller au plus près à la personnalité de Coluche.
François-xavier Demaison interprètera le comique préféré des français, et ça risque de déménager.

Incarner un humoriste culte, engagé de surcroît, relèvera de la performance. Car, comment éviter la caricature quand le personnage en est une à lui tout seul ? Antoine De Caunes le sait, et s’intéressera plus particulièrement à la candidature de Coluche à l’élection présidentielle de 1981. Et quand, à la surprise générale, les intentions de vote s’élèvent à 16% en sa faveur, Coluche reçoit des menaces de mort, puis se retire de la campagne, mais pas du combat…
Si « La franchise ne consiste pas à dire ce qu’on pense, mais à penser ce qu’on dit », Coluche la met en pratique dès 1981, en animant une émission de radio de Patrick Meyer, sur RTL.

Du coup, FX met les bouchées doubles, afin de prendre 12 kilos et adopter le timbre de voix de Coluche, comme sa copine Marion Cotillard pour La Môme. Ainsi, Demaison fait fi des préceptes Coluchards : « Sois fainéant et tu vivras ».
Ancien spécialiste en fiscalité internationale, le comédien se convertit à la comédie, et enchaîne les apparitions dans les émissions Le fou du roi et 20h10 Pétantes. Bref, c’est la fête à la maison pour FX Demaison depuis sa nomination aux Molières 2007 pour le spectacle Demaison s’envole.

Attention quand même, si de Caunes loupe le coche, les fans de « Géraaaaard », pourraient bien partir en sucette et fumer du « hackique ».

O.C (Le 24 juillet 2007 – avec Relaxnews)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter