Cannes 2017 : entre rêve et réalité, à quoi ressemble vraiment le festival ?

lundi 22 mai 2017 - 21:14 | Tournage
Lorsque l’on évoque le 70ème Festival International Du Film De Cannes 2017 on pense films, stars, tapis rouges et paillettes. Mais la réalité est pourtant bien différente.



Les Marches

Lorsque l’on évoque la montée des marches du Festival de Cannes, on fait en réalité référence aux marches du Grand Théâtre Lumière, là où sont projetés les films de la Compétition Officielle. Il y a en général plusieurs séances dans la journée et ça commence très tôt le matin (8H30) pour la presse. À cette heure-ci, le tapis rouge n’est pas très fréquenté et les photographes pas encore levés. Inutile donc de sortir sa plus belle robe de cocktail ou son costume trois pièces !


(pas grand monde à 8h du matin)

La « vraie » montée des marches se déroule en général à 19H en présence de l’équipe du film projeté. C’est à ce moment-là que les flashs crépitent et que les gens hurlent pour tenter d’attirer l’attention des stars. Pour ces projections ultra sélect, il est compliqué, voire impossible, d’obtenir des invitations. Quelques petits chanceux ont cependant des techniques bien huilées pour y parvenir.

Alors cette année, pour permettre à tout le monde de fouler le tapis rouge, la Mairie de Cannes a eu la bonne idée d’installer des tapis rouges un peu partout dans la ville. Un bon moyen de se prendre pour une star ! Ou pas.



Les Boutiques, les Palaces et les Restaurants

Tout le long de la Croisette, les boutiques, les palaces et les restaurants de luxe ont pignon sur rue. Chanel, Louis Vuitton, Cavalli, Jimmy Shoo, on ne sait plus où donner de la tête ! Si les gens se bousculent pour faire du lèche-vitrine ou simplement jeter un œil aux menus ou au prix de la nuit au Carlton, rares sont ceux qui poussent la porte de ces enseignes très onéreuses. Sauf bien sûr quand on s’appelle Nicole Kidman. Mais il n’y a pas que ça à Cannes, et si l’on s’échappe un peu de l’effervescence de la Croisette, on retrouve des endroits beaucoup plus abordables, mais tellement moins glamour.


C.V. (22 mai 2017)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter