Clint Eastwood est un sale type et il en est fier

lundi 13 octobre 2008 - 11:59 | Tournage
Alors que beaucoup espéraient de tout cœur qu’Eastwood allait faire de mystérieux projet appelé Gran Torino son John Rambo à lui où il aurait démembré du malfrat au 357 Magnum à bientôt 80 ans, il s’est révélé que la teneur du film serait toute autre. En effet, l’annonce du pitch traitant des relations entre un vieil homme et son jeune voisin Coréen s’est révélée beaucoup, beaucoup moins juteuse qu’une nouvelle aventure de Harry Callahan. Ce qui explique peut-être le silence autour du projet… jusqu’à aujourd’hui.

Clint Eastwood interprétera donc Walt Kowalski, un vétéran raciste de la guerre de Corée qui va, à contre cœur, se lier avec son jeune voisin coréen lorsqu’ils retaperont ensemble la voiture du vieil homme, une Gran Torino de 1972. Sur ce postulat qui promet d’édifiantes leçons de morale où chacun apprendra au contact de l’autre, Eastwood dit avoir réalisé un film qui s’attaque aussi bien aux préjugés qu’au politiquement correct à tout prix.

Il se délecte aussi du rôle qu’il s’est attribué, décrivant son personnage comme étant un type vraiment bizarre, un vrai raciste comme on en fait plus. Il est content parce que vu l’age de son personnage, il dit qu’il ne changera pas, mais qu’il reste toujours la rédemption. La rédemption pour cet homme qui méprise tout ce qui est asiatique (même les PlayStation si ça se trouve), mais qui recevra tout de même de l’amour de la famille Hmong tandis que lui n’a plus aucun contact avec sa famille…

Le film sortira à New York pour Noël, une date sans doute appropriée vu l’apparente teneur du projet. En attendant une date de sortie pour ce Gran Torino, le public français pourra découvrir L'échange, son dernier film avec Angelina Jolie, dès le 12 novembre prochain.

N.L. (Le 13 octobre 2008 - Avec Dark Horizons)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter