Depuis Sin city, Frank Miller ne s’arrête plus !

En l’an de grâce 2005, un homme réussit à convaincre un grand dessinateur et scénariste de comic books d’adapter au cinéma une de ses créations… De cet accord naît une œuvre hybride et singulière : Sin City, la ville du pêché et du vice.

Le dessinateur en question, Frank Miller, est bien connu des adeptes de comics, qui se réunissent dans leur petit cagibi une fois maman sortie… Homme culte sur papier, l’envie de l’être également sur grand écran semble le titiller et il se lance ainsi une seconde fois dans l’aventure.

Qui dit deuxième essai, dit deuxième gros classique de la culture comics !
Cette fois notre apprenti winner du box-office se lance dans l’adaptation de The Spirit, créé en 1940 par « feu » Will Eisner. Cet auteur, bien plus qu’un nom du comic books, est un monument du genre. En 1998, un prix très prestigieux remis aux auteurs de bandes dessinées voit le jour et s’intitule le « Will Eisner Award ». Oui, ça en impose !

The Spirit, c’est avant tout l’histoire d’un anti-héros comme on les aime. Le « mysterious guy » en question est un ex-policier réfugié dans la clandestinité. Tout le monde le croit mort, pourtant l’homme continue à combattre le crime au nom de sa propre loi et à affliger des punitions très inventives… Le tout se déroule dans les coins obscurs de Central City.

Le film devrait être tourné le printemps prochain. Son thème montre une nouvelle fois que les spectateurs désirent se détacher des histoires manichéennes, où le héros a tout d’un John Wayne. Nous voulons du politiquement incorrect, des films qui rappellent qu’on est tous un peu borderline !!!

F.R. (19 juillet 2006)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter