Forest Whitaker dans la peau de Martin Luther King ?

vendredi 31 mai 2013 - 14:57 | Tournage
Lincoln, Malcolm X, J. Edgar, Jfk, Harvey Milk, Che, Gandhi… quelle surprise de voir qu'Hollywood - pourtant si friande de grands destins politiques - n'avait toujours pas ajouté à sa longue liste de biopics politiques celui de Martin Luther King !
C'est chose faite aujourd'hui avec la remise sur les rails de Memphis dont la gestation a été pendant longtemps mise à mal par des difficultés financières et les réticences de la famille de Martin Luther King au regard du scénario.

Forest  Whitaker dans la peau de Martin Luther  King ?


Revigoré par Wild Bunch et Veritas Films, le film de Paul Greengrass, à qui l'on doit notamment deux épisodes de la trilogie Jason Bourne, aurait trouvé sa perle rare en la personne de Forest Whitaker pour incarner le célèbre militant afro-américain.

Tout juste remis de son passage à Cannes où il remettait le prix de la mise en scène à Heli et présentait le dernier film de Jérôme Salle Zulu, l'acteur américain qui a déjà fait ses preuves en termes de métamorphose de jeu, pourrait donc ajouter un autre projet de prestige à une filmographie somme toute exceptionnelle, qui lui a valu notamment l'Oscar du meilleur acteur en 2007 (Le dernier roi d'Ecosse) ainsi qu'un prix d'interprétation à Cannes en 1988 (Bird).

Avec l'intention de tourner Memphis sur le mode documentaire de ses précédents films Bloody Sunday et Vol 93, Paul Greengrass s'attachera à livrer la chronique des derniers jours de l'existence de Martin Luther King, saisit au coeur de ses troubles conjugaux et du mouvement des droits civiques alors qu'il prépare son ultime marche de protestation à Memphis en 1968.
Le film s'intéressa par ailleurs à la lutte du FBI dans sa chasse à l'homme pour retrouver l'assassin de MLK, mis sur écoute peu avant son assassinat.

Pressenti pour prendre le chemin des films indépendants - alors que la famille du Prix Nobel de la paix développe une version plus officielle chez Dreamworks - Paul Greengrass entend montrer avec Memphis une facette plus sombre de l'homme politique, en faisant notamment état de l'amertume qui le guettait lorsqu'il considérait son mariage et l'état de son pays, déchiré par la guerre et la ségrégation mais aussi de sa crainte d'être marginalisé par une nouvelle génération de leadership noirs.

Avant cela, Paul Greengrass présentera à la rentrée un autre biopic intitulé Capitaine Phillips avec Tom Hanks dans le rôle du capitaine Maersk Alabama. Quant à Forest Whitaker, outre Zulu qui débarque sur les écrans le 6 novembre, nous pourrons le découvrir très prochainement en majordome à la Maison Blanche dans le quatrième film du réalisateur de Precious, The Butler.

=> Toutes les infos sur Forest Whitaker

Mathilde Salmon (31 Mai 2013 avec The Wrap)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter