Halloween : le nouveau film nous renverra-t-il dans un endroit culte ?

vendredi 19 janvier 2018 - 16:09 | Tournage
Le tournage du nouvel épisode de la saga Halloween, réalisé par David Gordon Green (Délire Express, Joe), a enfin débuté. Pensé comme un véritable retour aux sources, le long-métrage est d’ores et déjà annoncé comme l’ultime confrontation entre Laurie Strode et Michael Myers, le redoutable tueur au masque.



Une récente annonce de casting a donné lieu à une supposition particulièrement alléchante. L’annonce en question précisait que deux rôles de patients aliénés étaient à pourvoir. Se pourrait-il que David Gordon Green et son co-scénariste Danny Mcbride (Votre Majesté) nous ramènent au Smith Grove’s Sanitarium, l’hôpital psychiatrique duquel Michael Myers s’est échappé ?

Dans le film original, Michael Myers fait la connaissance du Dr. Loomis dans cet établissement où il est interné pour le meurtre de sa sœur. Après l’évasion du tueur, Loomis, interprété par Donald Pleasence, se lance à sa poursuite. Sa traque le mènera jusqu’à Haddonfield, la ville d’origine de Myers dans laquelle Laurie Strode est installée.

Le nouvel opus de la saga Halloween est attendu pour le 24 octobre prochain. Côté casting, Judy Greer interprète Karen Strode, la fille de l’héroïne. Andy Matichak a quant à elle été choisie pour jouer la petite-fille de Laurie Strode. Toute la famille risque donc d’être menacée par le retour du meurtrier.

Will Patton (Armageddon), Virginia Gardner (Projet Almanac), Dylan Arnold (Mudbound) et Drew Scheid (Stranger Things) complètent la distribution du slasher. Nick Castle reprend quant à lui le rôle de Myers. Le comédien âgé de 70 ans est épaulé par le cascadeur et acteur James Jude Courtney, qui devrait se voir confier les scènes les plus brutales.

Enfin, l’immense John Carpenter officie quant à lui en tant que producteur exécutif et compositeur de ce reboot qui devrait redonner ses lettres de noblesse à la saga. L’épisode fera d’ailleurs fi des nombreuses suites décevantes, voire catastrophiques, et reprendra à la fin du chef d’œuvre original. On en tremble d’avance…


Kevin Romanet (19 janvier 2018)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter