Il était une fois dans Big City !

Djamel Bensalah est un adepte des westerns atypiques, le réalisateur d’Il Était Une Fois Dans L'Oued remet son chapeau de cow-boy pour le tournage de son nouveau long-métrage Big City.

Ici, pas d’Henry Fonda, ni de Charles Bronson, et encore moins d’acteurs aux regards sulfureux et à la gâchette facile ; ce sont des minots qui font régner la loi dans Big City ! En 1880, à la frontière de l’Ouest américain, une petite ville attend une caravane remplie d’immigrants. Lorsque cette dernière est attaquée en cours de route par des indiens, les adultes partent à sa rescousse. Le lendemain, les enfants de Big City sont orphelins avec pour seule supervision, celle du poivrot et de l’idiot du village. Puisqu’il faut bien réorganiser la ville, le débile adopte l’étoile du shérif, l’alcoolique devient juge de paix, et les gamins endossent des fonctions aussi diverses que maire, barman, entraîneuse, épicier ou encore croque mort.

Djamel Bensalah s’est équipé d’un lasso solide pour enlever des enfants de 8 à 14 ans et les emmener avec lui sur le tournage au Canada et en Bulgarie. Pour cette colonie de vacances, le réalisateur s’est entouré d’animateurs indignes tels qu’Atmen Kelif, Lorant Deutsch et Julien Courbey, qu’il a respectivement dirigé dans Le Raid, Il Était Une Fois Dans L'Oued et Le Ciel, Les Oiseaux Et Ta Mere. Eddy Mitchell sera également à l’affiche de ce western infantile. A priori, il devrait camper l’idiot plutôt que l’alcolo car, tout le monde le sait, il ne boit que de la menthe à l’eau !

G.J. (28 août 2006 – Avec Le Film Français)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter