CommeAuCinema

Interview : 15 ans après, Kate Winlset revient sur l'experience Titanic

Aujourd'hui marque la sortie inédite du chef d’œuvre romantiquo-catastrophique de James Cameron, Titanic, en Blu-Ray 3D et Blu-Ray, cinq mois après la ressortie en salle du film en version 3D. Si le metteur en scène est actuellement très occupé avec la préparation de ses Avatar 2,3 et 4 (c'est déjà pas mal), l'actrice principale, qui aura fait rêver et pleurer tant de jeunes filles around the world, s'est prêtée au jeu de l'interview. Dans une ambiance nostalgique, elle est revenue sur son travail exigent, sa relation avec Leonardo Di Caprio, et sa conception de cette ressortie en 3D.


A l’époque, pour les médias, la réalisation de Titanic a été aussi épique que le film lui-même. En vous projetant en arrière, comment s’est passée la relation de travail avec James Cameron à cette période ?

Kate Winslet : Géniale. C’était un tournage vraiment intense, c’était très dur pour tout le monde. Il y avait beaucoup de choses à faire, beaucoup de choses à prévoir, l’eau froide, le tournage de nuit pendant quatre mois. C’était vraiment très éprouvant. Mais personne n’avait dit que ce serait facile. Faire des films c’est difficile, c’est la raison pour laquelle je ne tourne pas très souvent parce que c’est épuisant. Mais, en même temps, c’était aussi merveilleux. Tous ces acteurs fantastiques et cette équipe incroyable. Nous avons vraiment travaillé tous ensemble en équipe. Quand j’y repense, je me sens vraiment privilégiée d’avoir vécu cette expérience parce que ça m’a beaucoup appris, même les moments très difficiles. Il y a eu énormément de jours où je rentrais à la maison et me disais, ‘Bon, ok, c’était une journée harassante.’ Mais nous y sommes arrivés, nous y sommes arrivés.

Avez-vous éprouvé des difficultés à travailler dans des environnements extrêmes et en corset qui plus est ?

Kate Winslet : C’était impossible. Quand les gens me demandent ce dont je me souviens le plus, en fait, et étrangement, je dirais que si j’ai des mauvais souvenirs ce sont tous ceux où je devais faire des scènes d’action avec un corset qui me compressait affreusement, c’était vraiment inconfortable. Ce n’était pas un petit costume mais une très large tenue avec plusieurs couches. C’était très, très difficile et légèrement impossible à porter, mais bon que voulez-vous… C’était le personnage qui l’exigeait. Il fallait bien se mettre au travail.


L’alchimie avec Leonardo Dicaprio est-elle venue naturellement ?

Kate Winslet : C’est venu assez naturellement et nous avons été très chanceux que ce soit le cas. Je pense que ce qui nous a sauvés c’est que nous ne nous sommes pas entichés l’un de l’autre. Ca n’est jamais arrivé. Et nous n’avons pas eu besoin de nous sortir de ce type de relation. Dieu merci il n’y a jamais eu de tension provoquée par un flirt ou une bêtise du genre. Nous avons pu nous concentrer sur notre travail. Nous avons eu beaucoup de chance parce que nous avions beaucoup de respect l’un pour l’autre avant même que nous ne commencions à travailler ensemble, ce respect a grandi pendant le tournage et nous sommes restés très proches depuis.

Est-ce qu’il vous arrive de vous surprendre à vous remémorer le tournage du film quand vous revoyez Leo ?

Kate Winslet : Non. Non vraiment pas. Et si ça arrivait à l’un d’entre nous, l’autre dirait « Non, non, ne dis rien, stop, stop, stop. » Si je lui dis, « Oh mon Dieu, tu te souviens ? » Il me répond, « Non, chut ».


Avez-vous jamais imaginé que Titanic serait un jour en 3D ?

Kate Winslet : J’ai été la première surprise. Jim Cameron m’a appelée il y a environ dix mois pour me dire, « Tu sais, ça va se faire. Je vais l’adapter à la 3D. » J’étais bouche bée, « Tu te moques de moi. Oh, mon Dieu. » Ca ne me serait jamais venu à l’esprit. Je ne suis pas très au fait de la technique, donc je n’ai pas la moindre idée de ce que ça représente en terme de processus de convertir un film en 3D. Mais je me suis vite rendue compte de ce que ça représenterait pour la nouvelle génération de faire l’expérience de ce film sur grand écran. C’était génial. Alors au bout du compte, toutes ces histoires, ces spéculations et toutes ces anecdotes que les gens veulent connaître, tout cela n’a plus aucune importance. Ce qui compte c’est que c’est un film incroyable et qui est toujours merveilleux, qui fait encore vibrer les gens, même aujourd’hui. Le nombre de journalistes qui m’ont dit ce matin, ‘Oh mon Dieu, je l’ai vu 14 fois et chaque fois que je le revois, je pleure à nouveau, » c’est vraiment touchant. Beaucoup de personnes ressentent cela et c’est formidable.

Pensez-vous que la 3D améliore l’expérience que l’on peut vivre en voyant le film ?

Kate Winslet : Définitivement, cette technologie améliore l’expérience de cette tragédie, de notre expérience avec ces gens sur le bateau. Vous vous sentez comme si vous étiez sur le bateau donc ça change un peu votre rapport au film. Au lieu d’être le témoin d’une histoire d’amour, on ressent le choc lorsque le bateau frappe l’iceberg, on a l’impression d’être sur le bateau, dans ces pièces et voir le bateau sombrer. C’est très fort comme expérience. C’est comme être sur une montagne russe en opposition au fait de regarder des gens sur une montagne russe.


Quelle est l’importance de Titanic dans notre culture populaire ?

Kate Winslet : Cette ressortie lui permet de continuer à exister. Régénérer l’image du film, la transformer, lui donner la possibilité d’être nettoyée, polie, lui offre la possibilité de se refaire une vie. Titanic est un classique intemporel. A présent, il doit tracer seul sa route. A partir de maintenant il tracera seul sa route ou ne la tracera pas. A mon avis, ça continuera comme ce fut le cas depuis quinze ans. Je suis certaine qu’il continuera à être un classique.


=> Toutes les infos sur Titanic
=> Toutes les infos sur Kate Winslet

A.S., avec 20th Century Fox Home Entertainment (14 Septembre 2012)

Gratuit. Recevez l'essentiel de l'actualité Cinéma chaque semaine



Sélection d'articles sur le même thème :

Vos commentaires

 

    A la une

    A la une actuellement