James Cameron bientôt au Brésil pour tourner son film contre un barrage géant

dimanche 5 septembre 2010 - 17:01 | Tournage
Le réalisateur d'Avatar, James Cameron, viendra d'ici la fin d'année au Brésil pour tourner un film en 3D sur une tribu indienne menacée, selon lui, par un projet de barrage géant dans la jungle amazonienne, confirme-t-il dimanche dans un entretien à un journal local.

James Cameron


" Je souhaite revenir pour rencontrer certains leaders Kayapo-Xikrin de la vallée du fleuve Xingu, qui m'ont invité. Je veux emporter une caméra 3D pour filmer leur vie, leur culture; certaines choses n'ont peut-être jamais été filmées et encore moins en 3D ", déclare le réalisateur canadien dans cette interview au quotidien Folha de Sao Paulo.

Le réalisateur d'Avatar, fresque écologique au succès mondial dans laquelle des indigènes défendent au prix de leur vie leur planète contre les assauts d'une entreprise minière sans scrupules, a rejoint depuis plusieurs mois les opposants à la construction du barrage de Belo Monte sur le fleuve Xingu.

Cet ouvrage est destiné à devenir le troisième plus grand barrage au monde (11 000 mégawatts), derrière celui des Trois Gorges en Chine (18 000 mégawatts) et celui d'Itaipu (14 000 mégawatts) à la frontière brésilo-paraguayenne.

Cameron s'est déjà rendu à deux reprises dans cette région pour soutenir les indigènes et en a profité pour tourner des images destinées à la réalisation d'un " court documentaire " inclus dans la prochaine édition du DVD d'Avatar, qui sera lancé pour Noël, précise-t-il.

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a signé fin août le contrat de concession de travaux publics pour le barrage, sans attendre l'autorisation formelle de l'institut brésilien de l'Environnement.
Le consortium à forte dominante publique qui construira le barrage a cependant sollicité une autorisation partielle pour entamer les travaux dès que possible.
Les opposants au projet (indigènes, Eglise, écologistes) jugent que ce projet n'est " pas économiquement viable " et provoquera le déplacement de 16 000 personnes en raison de l'inondation d'une zone de 500 kilomètres sur les berges du Xingu. Le gouvernement assure qu'aucune terre indigène n'est menacée et qu'il a dépensé des millions pour réduire l'impact social et écologique du barrage.

=> Toutes les infos sur James Cameron

(5 septembre 2010 - Afp)

© 2010 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter