Jean Dujardin dans l’adaptation de « 99 Francs » au cinéma !

Après le succès mondial de « 99 Francs » de Frédéric Beigbeder, les fans du roman attendaient avec impatience son adaptation au cinéma. Il aura fallu patienter 6 ans pour que le projet se réalise enfin. C’est sous les traits de Jean Dujardin que le célèbre publicitaire blasé, Octave, renaîtra à l’écran. 99 Francs relate l’histoire de ce jeune concepteur-rédacteur d’une agence de pub parisienne. La vie semble lui sourire… Couvert d’argent, de femmes et de soirées branchées, Octave est un homme envié et admiré. Mais cette vie de luxure et de faux-semblants ne lui convient plus. Il mettra tout en œuvre pour se faire licencier et se faire haïr par ses collèges…

Cette critique amère du milieu de la publicité, aux allures d’autobiographie, verra son tournage débuter à partir du 10 octobre dans la région parisienne. La production s’offre la présence du très controversé Jan Kounen (Dobermann, Blueberry) pour la réalisation et de Frédéric Beigbeder pour la narration. 99 Francs devrait sortir dans le courant de l’année 2007.

J.T.A. (12 octobre 2006)

------------------------------

99 Francs, le livre de Frédéric Beigbeder

Résumé de l’éditeur
« En ce temps-là, on mettait des photographies géantes de produits sur les murs, les arrêts d'autobus, les maisons, le sol, les taxis, les camions, la façade des immeubles en cours de ravalement, les meubles, les ascenseurs, les distributeurs de billets, dans toutes les rues et même à la campagne. La vie était envahie par des soutiens-gorge, des surgelés, des shampoings antipelliculaires et des rasoirs triple-lame. L'œil humain n'avait jamais été autant sollicité de toute son histoire : on avait calculé qu'entre sa naissance et l'âge de 18 ans, toute personne était exposée en moyenne à 350 000 publicités. Même à l'orée des forêts, au bout des petits villages, en bas des vallées isolées et au sommet des montagnes blanches, sur les cabines de téléphérique, on devait affronter des logos "Castorama", "Bricodécor", "Champion Midas" et "La Halle aux Vêtements". Il avait fallu deux mille ans pour en arriver là. »

Quatrième de couverture
Octave est le maître du monde. Octave exerce en effet la profession lucrative de rédacteur publicitaire : il décide aujourd'hui ce que vous allez vouloir demain. Octave est un mort-vivant, couvert d'argent, de filles et de cocaïne. Un jour, il se rebelle. Le doué Octave déjante. La cliente idéale ? " Une mongolienne de moins de cinquante ans. " Les nababs de la publicité ? " Ils mènent la troisième guerre mondiale. " De l'île de la Jatte où négocient les patrons d'agence à Miami où l'on tourne un spot sous amphétamines, d'un séminaire en Afrique à Saint-Germain-des-Prés, de l'enfer du sexe à la pureté perdue, Frédéric Beigbeder, entre fiction et pamphlet, écrit la confession d'un enfant du millénaire. En riant, il dénonce le mercantilisme universel. En quelque sorte, un livre moral. Pour 99 francs, seulement.

Editeur : Gallimard - Date de parution : Juin 2004 - 298 pages – ISBN 2070315738

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter