L’Espagne face à sa douloureuse histoire

Le réalisateur espagnol Manuel Horrillo prépare un film documentaire hispano-marocain sur la guerre du Rif (1921-1927) ayant opposé l'armée espagnole aux guérilleros nord marocains dirigés par le chef Abdelkrim El Khattabi.

Le réalisateur a invité des historiens espagnols et marocains à participer à l'écriture du documentaire, dont le tournage se déroulera à Nador et Tétouan (Maroc) et à Melilla, enclave espagnole dans le nord marocain.

Manuel Horrillo a déclaré lundi à Madrid vouloir « clarifier beaucoup de malentendus sur ce qui s'est passé », qualifiant la guerre du Rif « d'épisode douloureux et traumatisant » de l'histoire commune des deux pays. Le documentaire traitera notamment de l'utilisation de gaz toxiques par les forces espagnoles contre les guérilleros et les populations du Rif marocain.

« Ce documentaire contribuera à accroître l'intérêt pour l'histoire du protectorat espagnol dans le Nord, occultée dans les manuels d'histoire au Maroc », a estimé Ilias Omari, président de l'Association de défense des victimes des gaz toxiques dans le Rif, fondée en 1999.

La commission constitutionnelle du Congrès des députés espagnols avait rejeté le 14 février une proposition de loi des indépendantistes catalans demandant à l'Espagne de faire son mea culpa pour l'utilisation d'armes chimiques pendant la guerre du Rif. Espérons que ce documentaire aura le même effet sur la classe politique qu’Indigènes, qui en septembre dernier avait permis de modifier le régime injuste réservé aux anciens combattants nord-africains.

M.B.C. (28 février 2007 - Avec l’AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter