La région Ile-de-France présentera à Cannes une aide aux scénaristes

vendredi 11 mai 2012 - 17:13 | Tournage
La région Ile-de-France, deuxième source de financement du cinéma après le CNC, présentera au festival de Cannes son futur dispositif d'aide à l'écriture de scénario, a annoncé vendredi son président Jean-Paul Huchon.
Créé en 2001, le Fonds de soutien aux industries techniques a vu son budget passer de 1,5 million d'euros à 15 millions actuellement. "La dernière étape est l'aide au scénario", a déclaré M. Huchon, lors d'une visite vendredi sur le tournage d'un film aidé par la région.

Le nouveau dispositif, qui doit entrer en vigueur à l'été et sera doté d'une enveloppe de 400.000 euros, sera détaillé le 21 mai devant la Guilde des scénaristes par Julien Dray, le vice-président en charge de la Culture.

Le cru Cannes 2012 est un "record" pour la région: 14 films qu'elle a aidés financièrement ont été sélectionnés, dont 7 dans la sélection officielle, 4 à la Quinzaine des réalisateurs, 1 à la Semaine de la Critique et 2 à l'Acid (association du cinéma indépendant pour sa diffusion).

Dans la sélection officielle, seront en compétition notamment "Vous n'avez encore rien vu" d'Alain Resnais, "Holy motors" de Leos Carax, "Amour" de Michael Haeneke, hors compétition "Journal de France" de Raymond Depardon et Claudine Nougaret. Autre exemple, "Ernest et Célestine", film d'animation de Benjamin Renner, Stéphane Aubier et Vincent Patar sera à la Quinzaine.

"Nous prenons l'industrie du cinéma très au sérieux", a souligné le président socialiste de la région francilienne. "L'Air de rien, c'est l'un des quatre premiers secteurs d'emplois en IDF", avec 130.000 emplois, a-t-il dit.

© 2012 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter