Le côté obscur de Madonna refait surface dans l’empire des Ritchie

Entre les vices et Madonna, se trame une longue histoire d’amour. La seule à qui elle soit restée fidèle. N’en déplaise à son mari Guy Ritchie (Snatch, A La Dérive), la chanteuse sulfureuse revoit un ancien amant des années 90, époque où le clip Like a Virgin résumait à lui seul la personnalité de la blonde péroxydée.

L’actrice-chanteuse désire adapter à l’écran la vie de son ex-compagnon, « borderline » à souhait (comme Sean Penn) : Chris Paciello. Condamné à la prison pour meurtre, il compte déjà une biographie à son actif (on ne vous le répètera jamais assez, la prison, il n’y a que ça de vrai), Mob Over Miami, signée Michele McPhee. Elle faillit être réalisée par Kimberly Peirce (Boys Don'T Cry). En outre, Mark Wahlberg (Les Infiltrés), John Cusack et Milo Ventimiglia, auraient des chances de s’immiscer dans l’ancienne vie de Paciello et Madonna.

En mauvais garçons, Madonna en connaît un brin, et Guy Ritchie le prend assez mal. De ce fait, Guy se réfugie dans la création, avec pour projet l’adaptation de ses B.D Game Keeper, par le producteur Joel Silver (L'Arme Fatale, Matrix, Die Hard, La Trilogie). Game Keeper relate l’histoire d’un homme, en quête de vengeance après la mort de son fils, doté de pouvoirs surnaturels, et capable de comprendre les animaux.

Une énigme freudienne découle dès lors de ce projet : Guy serait-il en perte de vitesse face à sa lionne de femme ?

O.C (Le 27 juillet 2007 – avec Relaxnews et AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter