Le Professeur Haneke théorise Internet

mardi 16 février 2010 - 12:40 | Tournage
Le réalisateur autrichien, deux fois récompensé à Cannes, abandonne le navire de Ces Deux, son dernier projet en date qui devait réunir Isabelle Huppert, la muse du cinéaste, et Jean-louis Trintignant. Cette expérience cinématographique devait porter sur "les humiliations et la dégradation physiques que le grand âge entraîne". Vaste programme et délicat sujet pour un réalisateur déjà assez controversé…

Il s’avère que la décision de mettre fin au développement du scénario lui serait venu après avoir vu un film canadien sur le même sujet. Mais quel est donc ce mystérieux film qui aurait pu désarmer le prolifique réalisateur autrichien ? Certains murmurent Loin D'Elle, d’autres Les Invasions Barbares, quoi qu’il en soit l’idée avait de quoi faire froid dans le dos, tant le cinéaste ne se prive pas de montrer, ou du moins suggérer la violence dans ses films, jusqu’à provoquer la révulsion. En tout cas, rien de perdu puisque la belle équipe d’acteurs français devrait se retrouver associé au prochain projet de Michael Haneke, mais ce ne sont là que des suppositions…

Michael Haneke

Ce film 2.0 sur Internet apparaît dès lors comme un projet babélien à l’instar de l’œuvre d’ Alejandro González Inárritu Babel. En effet Haneke projette de tourner des plans aux quatre coins du monde, aussi bien aux Etats-Unis qu’au Japon. Les Etats-Unis où il avait dirigé Naomi Watts, Brady Corbet et Michael Pitt. Désormais, une question nous obsède : quel sera son point de vue, mettra-t-il en cause Internet comme étant une source de violence, comme il avait pu le faire avec Funny Games ?

Sans réponse à cette question on ne peut que supposer…

Tout au long de son œuvre, Haneke n’aura eu de cesse de déterminer les causes de la violences dans la société. Les origines du mal, ou même L’enfance du mal pour reprendre un titre de Libération à propos du troublant Le Ruban Blanc, occupent le centre de la réflexion hanekienne. La jeunesse fascine l’homme et transparait dans tous ses films, notamment dans Caché.

On dit de son cinéma qu’il est rigoureux, difficile d’accès et autoritaire, parfois même prétentieux, alors qu’il n’en est rien : Michael Haneke est un virtuose de la caméra et un théoricien de la violence. Davantage qu’un cinéaste qui ‘montre’ Haneke est un réalisateur qui suggère, laisse la porte ouverte à la libre - interprétation au moyen de l’emploi systématique du hors-champ. Avec Internet, il s’attaque à un nouveau médium et non des moindres, celui qui a pris une place de choix dans nos vies, et détermine même nos agissements. En bref, Michael Haneke semble actualiser son discours en le transposant dans une époque plus actuelle. Alors qu’il avait transposé géographiquement Funny Games aux USA pour accentuer sa dénonciation de la société des médias et élargir son spectre d’écoute, Haneke joue ici de la temporalité et s’intéresse au présent d’actualité, voire même au futur avec Internet.

Michael Haneke

On connaît l’expression ‘jamais deux sans trois’, alors, une troisième palme d’Or pour Michael Haneke ? En tout cas l’évidence d’un Oscar semble acquise. Toujours au cinéma, en plus funky cette fois, David Fincher prépare de son côté un autre film sur Internet avec The Social Network qui revient sur la success story de Facebook, un tout autre style certes, mais une attente comparable…

=> Toutes les infos sur Michael Haneke

Charles Bouchet (16 février 2010)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter