Les Chariots de feu courent toujours

L’histoire vraie des deux champions olympiques continue. Après avoir exploré la série d’exploits remportés par Eric Liddell et Harold Abrahams lors des jeux Olympiques de 1924 à Paris, en insistant sur leur foi comme moteurs de leurs réussites, le nouveau film, With wings as Eagles, devrait reprendre le récit de leurs vies seulement un an après leurs victoires. Les Chariots De Feu racontait notamment le refus de Liddell de participer au 100 mètres, alors que c’était sa spécialité, car la course avait lieu un dimanche.

Cette fois, le film va s’écarter des starting-blocks pour s’intéresser au reste de leurs vies en insistant plus sur celle de Liddell qui est plus cinématographique. Il va raconter le retour d’Eric Liddell dans sa Chine natale en tant que missionnaire protestant. Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, il envoie sa famille en sûreté au Canada tandis qu’il décide de rester sur place. En 1943, il est fait prisonnier par les Japonais et devient un leader au sein du camp d’enfermement en organisant des événements sportifs pour les jeunes. Liddell est mort en 1945 d’une tumeur au cerveau.

Pour raconter l’histoire d’Abrahams, le scénariste Rich Swingle avoue avoir usé dans le script de « licence dramatique » pour rapprocher les deux personnages. Dans le film, Abrahams devra lutter contre la montée antisémite à travers l’Europe. Ce qui inquiète la fille de l’ancien athlète, Sue Pottle, qui estime que le film « sera peut-être un peu trop religieux » et donc ne sera pas fidèle à la réalité historique.

La production qui sera essentiellement américaine, espère pouvoir convaincre l’acteur Ioan Gruffudd (Les 4 Fantastiques) de participer au projet en interprétant Eric Liddell.

L.C. (Le 16 octobre 2007 – Avec The Guardian)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter