Les derniers jours de Pompéi façon Roman Polanski

Le réalisateur de Rosemary'S Baby ou d’Oliver Twist se lance dans une nouvelle aventure qui se révèle déjà comme un vrai défi. Avec un budget prévisionnel de 130 millions de dollars, Pompeii emmène Roman Polanski vers des horizons encore jamais parcourus.

Adaptée du roman Fatherland de Robert Harris, l’histoire se concentre sur un jeune ingénieur qui doit réparer un aqueduc dont la récente destruction menace l’Empire Romain. Il se retrouve mêlé aux affaires politiques et amoureuses du coin. Le film retracera les trois derniers jours de la ville de Pompéi et terminera sur la tragique éruption du volcan, détruisant entièrement l’aqueduc.

Roman Polanski produira le film avec l’aide de Robert Benmussa (RP Productions) et Alain Sarde avec qui il avait travaillé sur Le Pianiste ou Oliver Twist. Malgré le lourd budget, ils veulent que le film garde l’esprit d’une « production européenne indépendante. »

« J’ai été séduit par l’écriture. En général, les films d’époque ne sont pas ma tasse de thé mais ici c’est tourné comme un thriller, c’est rempli de détails. Robert Harris est vraiment allé très loin dans ses recherches. »

Avant de découvrir le film gros budget, gros sujet de Roman Polanski, le réalisateur apparaîtra dans Rush Hour 3 aux côtés de Jackie Chan et Chris Tucker en mission à Paris.

M.B. (02 février 2007 – Avec Variety)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter