Les supers héros sont plus que jamais de retour !

1978, Superman de Richard Donner sort sur les écrans américains et le succès est immédiat. Le pays de l’oncle Sam a trouvé son héros et qu’importe si celui-ci porte son slip (rouge) par-dessus son justaucorps (bleu) et se balade avec une cape.
Créé en 1938 par Jerry Siegel et Joe Shuster, Superman est la star du comics américain, genre qui ne cesse (notamment après la Seconde Guerre Mondiale et la Guerre Froide) de se développer et de s’enrichir, intégrant régulièrement la vie politique et sociale dans ses intrigues.
Richard Donner est véritablement le premier à « magnifier » les comics en leur offrant la consécration : le grand écran. Christopher Reeve devient le héros universel… et surtout américain. Suivront trois autres volets (1980, 1983, 1987) de qualité inégale, mais à la fin des années 80, le filon semble épuisé.

C’est sans compter sur Tim Burton qui, en 1989, révolutionne à son tour le genre avec son Batman sombre et dérangeant. Il récidive en 1992 avec Batman Le Défi (Michael Keaton, Michelle Pfeiffer et Danny De Vito inoubliables), pour beaucoup le meilleur. Malheureusement, Burton abandonne la franchise. Joel Schumacher en profite pour massacrer le personnage en 1995 (Batman Forever) puis en 1997 (Batman Et Robin).
Bilan : les super héros deviennent ridicules et has been avec leurs aventures sans saveurs et leurs costumes moulants bariolés.


2000, les X-men de Bryan Singer opèrent un véritable tournant. Finis les personnages brut de décoffrage aux tenues toutes droit sorties de la Fête à Neuneu : nos héros ont certes des supers pouvoirs, mais ils restent des humains avec leurs doutes, leurs faiblesses… et leurs jeans. Le film est un succès critique et commercial et ouvre la voie.


En 2002, Sam Raimi offre à Tobey Maguire et Kirsten Dunst l’un des plus beaux baisers d’Hollywood et, accessoirement, un carton en salles avec Spider-man. Scénario imparable, effets visuels époustouflants et casting impeccable : la recette est donnée.
Suivront X-men 2 (2003) et Spider-man 2 (2004) avec toujours autant de succès. Même Pixar s’y met avec Les Indestructibles (2005).

La vague se démocratise avec plus ou moins de réussite. On voit fleurir séries télévisées et longs-métrages, parfois bancals : Smallville (avatar de Superman sur le modèle fashion de Buffy Contre Les Vampires), Daredevil, Elektra, Hellboy, etc.


2005, Christopher Nolan ose l’impensable : reprendre la franchise Batman. Les fans, échaudés par l’épisode Joel Schumacher, sont sur les dents, mais c’est sans compter sur l’audace de Nolan. Retour aux sombres origines du héros et (quoi qu’on en pense) Batman Begins offre un second souffle au personnage.


Cette année, c’est au tour de Bryan Singer de s’attaquer au l’autre mastodonte du genre : Superman. Superman Returns marque le retour sur Terre du super héros après une longue et mystérieuse absence. Sortie mystère au mois de juillet. Avant cela, les X men (orphelins de Singer, mais vite adoptés par Brett Ratner) feront également leur retour pour une (prétendue) dernière et très attendue aventure : X-men L'Affrontement Final, le 24 mai dans les salles de l’hexagone.
A noter en plus que Spider-man 3 est en préparation et que le tournage devrait débuter prochainement (pour une sortie prévue en 2007).

Dernier projet en date : Shazam ! de Peter Segal, sur le personnage du Captain Marvel. Ce nom ne vous dit rien ? Rapides présentations :
Un petit vendeur de journaux, Billy Batson, est choisi comme successeur par un vieillard nommé Shazam qui combat le mal depuis 3000 ans. Dès que Billy prononce le mot magique, "Shazam", acronyme des initiales de Salomon, Hercule, Atlas, Zeus, Achille et Mercure, il se transforme en Captain Marvel.
Captain Marvel fut créé par Charles Clarence Beck,et Bill Parker, deux ans après les débuts de Superman. Il devint, outre-Atlantique, un des super-héros les plus populaires de l'Âge d'Or des Comics, dépassant la popularité de Superman lui-même… avant qu’un certain Richard Donner ne fasse, en 1978, un petit film nommé Superman.

Avec tout ça, vous êtes prévenus ! Il ne vous reste plus qu’à piquer les collants fluos de votre sœur et les draps de votre grand-mère pour vous confectionner une jolie cape… Allez, filez !

E.G. (14 avril 2006 – Avec The Hollywood Reporter)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter