Lucas Belvaux s’attaque à l’affaire Elf

L’homme aux multiples facettes - réalisateur, scénariste, acteur - va commencer le tournage d’un téléfilm dénonçant le scandale de l’affaire Elf, financé par la société de production Scarlett pour Canal + et intitulé Les Prédateurs.

Deux ans après Nature Contre Nature, Lucas Belvaux se lance de nouveau dans un format destiné directement à la télévision. Ecrit par Jacques Maillot et Anne-louise Trividic, qui ont travaillé avec le journaliste Matthieu Aron, Les Prédateurs représente une fiction du réel sur l’affaire Elf. Petit rappel : en 1994, un scandale éclate. On apprend que la direction du groupe pétrolier a été impliquée dans un vaste réseau de corruption au début des années 90.

Le service juridique de Canal + va valider dans les jours qui viennent la dernière version du scénario. Juridique car l’histoire, inspirée de faits réels, devrait inclure de vrais personnages tel Loïk Le Floch Prigent - l’ancien PDG d’Elf - et devra donc être la plus rigoureuse possible. Début du tournage prévu au mois d’avril, avec un passage par le Burkina Faso.

La chaîne cryptée semble se spécialiser pour les fictions du réel. Ont déjà été diffusées : Nuit Noire, dénonçant le massacre des algériens par la police française en 1961 ; Le S.a.c, téléfilm sur les agissements de cette organisation ; et Le Rainbow Warrior, racontant la destruction politique du navire. Hormis Les Prédateurs cette année, Canal + va produire deux autres fictions. L’une sur le génocide rwandais et l’opération Turquoise, mise en scène par Alain Tasma et écrite par Gilles Torrent ; l’autre sur la traque de Klaus Barbie - chef de la Gestapo de Lyon pendant la seconde guerre mondiale – réalisée par Laurent Jaoui et scénarisée par Alexandra Deman.

Par ailleurs, le dernier long-métrage de Lucas Belvaux, Pars Vite Et Reviens Tard avec José Garcia et Marie Gillain, sortira en salles le 24 janvier.

Al.M. (16 janvier 2007 avec Le Film Français)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter