Michael Moore cherche la mort

Michael Moore apporte des précisions concernant son prochain projet, présenté au Marché du Film de Cannes. C’est vrai que donner une suite à sa charge anti-bush Farenheit 9/11 faisait un peu rire. Bientôt il pourra envoyer des fleurs à George Bush pour le remercier de ses boulettes, c’est cool, un peu facile, il aurait juste à le filmer, le critiquer pour encaisser les revenus de sa bombe et vivre pépère 70 ans.

Méthode Michael Moore : Il se pourrait même que ce soit George Bush lui-même qui aurait commandité ses documentaires contre lui-même. Et oui, les deux hommes, Michael Moore et George Bush ont chacun des cousins nés en Virginie du Sud. Ils se connaissaient. Le président américain, qui pressentait que ses relations avec la famille Ben Laden seraient compromises depuis les attentats du World Trade Center et qu’il ne pourrait ainsi bénéficier de toute la manne pétrolière engendrée par l’argent du pétrole, a organisé ses dérapages. Pourquoi ? Pour que Michael Moore les filme, les critique, et empoche quelques centaines de millions de dollars. Reste plus qu’à partager le pactole avec George Bush et le tour est joué. Ni vu, ni connu je t’embrouille et tu tombes dans le panneau.

Mais voilà, ça ne tient pas, ce n’est pas valable alors le réalisateur annonce que son projet ne sera pas seulement un regard acide sur la politique américaine. A travers While America Slept, il offrira un regard global sur la politique et la réputation des américains à l’étranger. Ses concitoyens risquent aussi d’en prendre pour leur grade.

Michael Moore cherche t-il à obtenir l’asile politique ? Réponse en 2009.

F.B. (Le 20 Mai 2008 – Avec Relax News).

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter