Nicole Kidman est une femme torturée

L’actrice avait déjà joué dans The Hours de Stephen Daldry (2001), mis en scène par M. Cunningham lui-même qui semble toujours plus séduit, c’est le moins qu’on puisse dire, par les femmes torturées. Nicole Kidman y incarnait Virginia Woolf, la célèbre romancière bipolaire. Cette fois-ci, il s’agit d’un biopic où elle prêtera ses traits à une chanteuse des sixties peu connue et tout aussi tourmentée, Dusty Springfield.

« C’était une grande artiste, affirme Michael Cunningham, mais personne ne savait que faire d’elle. Et elle chantait à la même époque que les Beatles. » En gros, la chanteuse a été complètement éclipsée par le succès du groupe qui faisait fureur partout où il passait. Le scénariste ajoute cependant : « Elle entrera dans l’Histoire. Au même titre que les Beatles et les Rolling Stones. »

Le New York Magazine s’interroge néanmoins : « Le biopic évoquera-t-il ces années de solitude où la chanteuse s’est exilée à Hollywood, son penchant pour l’alcool, sa toxicomanie, et ses tendances bisexuelles qui ont perturbé sa carrière (…) ? » Michael Cunningham répond que oui parce que « c’est ça la vraie Dusty ».

C.C-F. (Le 30 avril 2008 - avec le New York Magazine).

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter