Peter Jackson Et Les Hobbits Dans La Tourmente

Les fans vont se retourner dans leurs chaumières. Peter Jackson, réalisateur de la grandiose trilogie du Seigneur Des Anneaux, remet en cause la création du film The Hobbit, préquelle des trois volets connus. Des problèmes juridiques enchaînent le cinéaste à New Line Cinema et laisse le projet dépérir.

La société de production qui détient les droits du livre de Tolkien datant de 1937 ne veut pas perdre le feu sacré qui l’a éclairé pendant les trois ans et pousse le réalisateur à se lancer dans l’aventure. Une tape dans le dos un peu déplacée du point de vue de Peter Jackson qui s’explique ici, en compagnie de sa femme et de Fran Walsh, un ami producteur : « Dans nos esprits, ce n’est pas la bonne raison de faire le film et si il devait se faire ainsi il serait condamné à être mauvais. La décision de faire un film doit venir du cœur, ce n’est pas une question de business. Quand vous acceptez de faire un film, vous prenez un engagement et il doit absolument être guidé par la passion de vouloir le projet se réaliser. C’est la passion et rien d’autre que la passion qui génère l’imagination et le cœur d’un film. Pour nous, ça ne doit pas être une simple et froide question de business. »

New Line Cinema semble désespéré au point d’imaginer le film avec un autre réalisateur. Mais il faudrait faire sans Ian Mckellen - qui jouait Gandalf - et sans Andy Serkis - qui servait de modèle au personnage de Gollum - car ces deux légendes ont déjà annoncé qu’ils ne renfileraient pas leurs costumes tolkiniens si ce n’est pas pour Peter Jackson. New Line Cinema sous-estime aussi la fureur des fans. N’ont-ils pas compris que Peter Jackson fait maintenant partie intégrante de la Terre du Milieu ?

Le projet est donc toujours en suspend. Peter Jackson ne le refuse pas totalement mais désire faire ça à sa sauce et à son rythme. Le réalisateur néo-zélandais tournera bientôt l’adaptation du roman The Lonely Bones d’Alice Sebold. The Hobbit attendra pour renaître, les fans attendrons pour revivre mais quand le roi parle, les sujets s’inclinent.

M. B. (21 novembre 2006 - Avec The Hollywood Reporter)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter