Quand Yoda s’attaque aux femmes cyborgs

Après le départ de John et Joan Cusack, Frank Oz doit se contenter de Nicole Kidman, Christopher Walken, Glenn Close et Matthew Broderick pour son prochain film, THE STEPFORD WIVES. Ca aurait pu être pire !

Frank Oz quitte une nouvelle fois son costume de maître Yoda pour enfiler sa panoplie de réalisateur. Et question casting alléchant, Frank Oz semble être un spécialiste lorsque l’on regarde les comédiens à l’affiche de son dernier film, The Score. Marlon Brando, Robert de Niro et Edward Norton, rien que ça.
Et ici, entre Nicole Kidman, Christopher Walken et Glenn Close, c’est encore une jolie brochette de stars qu’il dirige depuis le 2 juin aux environs de New York. John Cusack et sa sœur Joan ont dû quant à eux refuser l’invitation "pour des raisons familiales."

Adapté du roman homonyme de Ira Levin (qui avait déjà inspiré le cinéma avec son livre Rosemary’s Baby), The Stepford Wives est le remake d’un thriller réalisé par Bryan Forbes en 1975.

Le film conte l’histoire d’un jeune couple fraîchement débarqué de Manhattan, qui s’installe dans une jolie petite bourgade tranquille répondant au doux nom de Stepford. Totalement tranquille en effet, car les femmes semblent mystérieusement soumises à leurs merveilleux maris. Taches ménagères, cuisine, poussière et vaisselle font de ses femmes parfaites des charmantes maîtresses de maison… totalement dépourvues d’intelligence.
Joanna, qui n’a pas vraiment envie de se faire marcher sur les pieds si son mari prend trop de mauvaises habitudes, commence à mener l’enquête avec son amie Bobbie. Car finalement, ces bobonnes semblent vraiment trop dociles pour être vraies…

Réécrit et revisité par Paul Rudnick, le scénariste de In & Out, on peut d’hors et déjà parier que le film sera beaucoup plus axé sur la comédie que son prédécesseur.

A.M. (10 juin 2003)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter