Star Wars : une source anonyme revient sur le licenciement de Phil Lord et Chris Miller

mercredi 28 mars 2018 - 15:52 | Tournage
Vulture a interviewé un des acteurs de Solo - A Star Wars Story, prochain spin-off de la saga Star Wars. Ce dernier a tenu à rester anonyme pour revenir sur les problèmes de productions qui ont vu et virés du tournage.


Contextualisons tout ça. A la base, le spin-off de la saga Star Wars centré sur Han Solo, devait être réalisé par le duo et , les deux réalisateurs derrière La Grande Aventure Lego et la saga 21 Jump Street. Mais à cause d'une mésentente artistique, la production a viré ces deux compères pour les remplacer par le vétéran . La production affirme que l'approche des deux cinéastes était trop comique par rapport aux attentent de Disney et LucasFilm. La productrice a donc remédie à ça en employant , ancien de l'époque , touche à tout, et pas trop contraignant.

La source anonyme de Vulture est revenue sur ce qui a causé le licenciement de et . Le duo formé à la comédie tournait de nombreuses prises pour une même séquence. A chaque fois, le casting devait jouer d'une manière différente, et les deux réalisateurs gardaient celle qui leur convenait le mieux. Un procédé qui n'a pas plu à la productrice :

"Phil et Chris sont de bons réalisateurs, mais ils n’étaient pas prêts pour Star Wars. Après 25 prises, les acteurs se regardaient en se disant ‘c’est bizarre’. Ils semblaient un peu perdus, ils croulaient sous la pression, car avec ce type de film, vous avez des gens sur le dos tout le temps. Le premier assistant directeur avait plus d’expérience (en termes de blockbusters) et il les a aidé à tourner plusieurs scènes."

Joy Fehily, la représentante des réalisateurs, a fait savoir qu’ils réfutaient ces détails. L'homme continue en affirmant qu'il a appris la nouvelle par la presse : "C’était dingue. On avait viré nos patrons. Tout le monde s’envoyait des textos : ‘T’as lu les news ? Tu crois qu’ils vont planifier des reshoots ?’ C’était le bordel. C’est fou que tout ait filtré dans la presse comme ça."


Avant de conclure sur la venue de : "Il est arrivé et il a pris le contrôle, ça se sentait. Il a été respecté immédiatement. Il a confiance en lui, c’est facile de travailler à ses côtés. On filmait exactement la même chose, il n’y avait rien de neuf. Sauf que les premiers utilisaient tous les décors le temps d’un plan et que Ron choisissait un angle. Peut-être par économie."

Ainsi, le scénario n'aurait pas trop changé, mais c'est bien le style des précédents cinéastes qui a perturbé la production. Avec à la rescousse, le film est actuellement dans sa période de promotion pour une sortie le 23 mai prochain.



Aubin Bouillé (28 mars 2018)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter