Vincent Perez ne sort pas des films de cape et d'épée

L'actuel Fanfan La Tulipe ne compte pas baisser la garde. Vincent Perez s'apprête en effet à incarner un ancien soldat de la garde napoléonienne, défiguré à la suite d'une bataille, sous la direction de Philippe de Broca.

Dans ce film d'aventures, Roger de Tinchebraye, estropié lors d'un combat en 1814, est obligé de se cacher derrière un masque en cuir. Il va alors reconquérir la gente féminine pour regagner sa notoriété en enchainant les aventures amoureuses. Cependant, son beau-frère contrariera ses intentions.
Financé par Septembre Productions, Beau Masque est, en fait, la deuxième adaptation sur grand écran de Nez de cuir, le roman de Jean de la Varende, après celle de 1952 avec Jean Marais. Vincent Perez retrouve ici Jean Cosmos, scénariste du film (et de Fanfan La Tulipe), et Philippe de Broca après avoir collaboré avec eux pour Le Bossu en 1997.
Ulrich Tukur, François Berléand, Laurent Malet et Judith Magre devraient compléter la distribution.

L'année 2003 est donc particulièrement riche pour le comédien d'origine suisse. Après la sortie récente de Fanfan La Tulipe, il sera à l'affiche de deux autres films lors du second semestre : Je Reste, drame de Diane Kurys aux côtés de Charles Berling et de Sophie Marceau (sortie en salles le 8 octobre) et Le Bonheur Ne Coute Rien, une comédie dramatique italienne de Mimmo Calopresti (prévue pour le 3 novembre). C'est à cette même période qu'il débutera le tournage de Beau Masque.

V.B. avec Le Film Français (22 mai 2003)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter