Conjuring 2 : découvrez l’histoire vraie qui a inspiré le film

mardi 5 avril 2016 - 14:12 | Surlenet
Si Conjuring : Les Dossiers Warren vous a traumatisé et que vous avez des sueurs froides en repensant à Annabelle, ne lisez pas cet article. Pour les autres en revanche, ça devrait attiser votre envie de voir Conjuring 2 : Le Cas Enfield.



Trois ans après le premier opus, James Wan est donc de retour derrière la caméra en compagnie de nos deux enquêteurs paranormaux préférés : Ed et Lorraine Warren, interprétés par Patrick Wilson et Vera Farmiga.

Pour l’occasion, le cinéaste a ouvert un autre dossier Warren basé sur des faits réels survenus à Londres à la fin des années 1970.

C’est en 1977 que la psychose s’est emparée des Londoniens lorsque le Daily Mirror titre en une "La Maison aux Phénomènes Étranges" pour évoquer le dossier du « poltergeist d’Enfield », qui a été présenté à l’époque comme « L’Amityville d’Angleterre ».

Cette affaire reste à ce jour l’une des activités paranormales les mieux documentées.



Rappel des faits

En 1977, un prêtre sollicite les Warren pour leur faire écouter un enregistrement audio, sur lequel on entend la voix d’un vieil homme paraissant sénile. Ed et Lorraine comprennent qu’ils sont face à un cas sans nul autre pareil lorsqu’on leur révèle que la voix fixée sur la bande magnétique est, en réalité, celle d’une fillette de 11 ans appelée Janet Hodgson. Avant de défrayer la chronique, Enfield était le nom d’une banlieue londonienne, située au nord de la capitale britannique, dont la seule renommée était d’être pauvre et sans grande perspective d’avenir. La famille Hodgson y mène une existence ordinaire, en tentant de joindre les deux bouts. Mais tout bascule lorsque les meubles se mettent à bouger et que la petite Janet change de comportement, allant même jusqu’à léviter, comme en attestent les photos et documents d’origine.



Élevée par une mère célibataire, Janet grandit dans une fratrie de quatre enfants, aux côtés de sa grande sœur Margaret (13 ans) et ses petits frères, Johnny (10 ans) et Billy (7 ans), avec qui elle partage sa chambre. C’est elle qui alerte sa mère sur la présence d’un esprit dans la maison et qui conduit cette dernière à appeler à l’aide ; d’abord des voisins, puis la police et les médias. Présentant tous les signes d’un envoûtement démoniaque, l’enfant éveille l’intérêt des journalistes et enquêteurs paranormaux, à l’instar de Maurice Grosse, aussi célèbre pour ses expertises dans le domaine du surnaturel, que pour son goût des caméras. C’est lui qui mène l’entretien que BBC Scotland consacre à la fillette, en la questionnant dans le cadre d’une interview télévisée, retransmise en direct. Dans cette entrevue surréaliste, l’esprit malin qui habite le corps de Janet répond aux questions du reporter-analyste, en se présentant comme le septuagénaire Bill Wilkins, de sorte que cette interview avec l’au-delà est rapidement considérée par d’aucuns comme une supercherie. Dans les rangs des détracteurs figure la parapsychologue Anita Gregory, qui n’a jamais caché son scepticisme, en criant au canular. Pour autant, dans les annales de la chaîne, l’interview de Janet reste un grand moment de télévision et, surtout, un élément de preuve crucial pour l’étude des phénomènes paranormaux ; notamment aux yeux des Warren, qui se sont investis corps et âme dans cette enquête qu’ils considéraient comme très sérieuse.



Possédée par l’esprit de Wilkins et interrogée devant des millions de téléspectateurs, Janet a permis, malgré elle, à une entité maléfique de s’exprimer pour la première fois à la télévision. 25 ans plus tard, le Telegraph a retrouvé la trace de celle dont la voix rauque et le rictus espiègle glaçaient le sang de ceux qui suivaient l’interview devant leur poste.



Conjuring 2 : Le Cas Enfield investira les salles obscures le 29 juin prochain.

On se revoit la bande-annonce flippante ?

Toute l'actu Cinéma est sur Commeaucinema.com


=> Toutes les infos sur Conjuring 2 : le cas Enfield

Chloé Valmary (5 avril 2016) avec Warner Bros

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter