Denis Villeneuve explique la scène la plus folle de Blade Runner 2049

jeudi 12 octobre 2017 - 15:22 | Surlenet
Le réalisateur Denis Villeneuve raconte dans une interview accordée à Vulture comment il a imaginé et créé l’incroyable scène de sexe holographique dans Blade Runner 2049.



Qu’on ait aimé ou pas Blade Runner 2049, tout le monde s’accorde à dire que le film est un exploit technique et visuel qui fera date. Mariage parfait de vrais décors et de CGI, photographie absolument sublime, mise en scène inspirée et ultra minutieuse… Tout ici est un véritable festin pour les sens du spectateur. Mais la scène que beaucoup auront retenue, c’est cette inoubliable séquence érotico sensuelle dans laquelle l’agent K (Ryan Gosling) entreprend un jeu de séduction avec l'hologramme Joi (Ana De Armas) et Mariette, une réplicante prostituée interprétée par Mackenzie Davis. Joi, dans sa volonté de faire vivre à son compagnon une expérience sexuelle avec un corps solide, fait appel à Mariette.

Ces préliminaires entre corps synthétiques et virtuels sont vite devenus le sujet dont tout le monde parle et Villeneuve a accepté d’en dévoiler les secrets. Il explique, par exemple, que les mouvements désynchronisés des deux actrices étaient un choix délibéré. « La façon dont les yeux bougent, les mouvements des mains… Le moindre geste devait être chargé de sensualité et j’adore l’idée que l’on sente la présence de ces deux femmes en même temps. Elles s’emmêlent et se démêlent et c’est comme si cela formait une troisième femme. En décalant légèrement leurs mouvements, je voulais que les spectateurs ressentent les limites de la technologie, ses imperfections. »

Le cinéaste raconte aussi comment la scène fut filmée. « Les mêmes mouvements chez les deux actrices ont été filmés séparément. Puis, les équipes d’effets spéciaux ont combiné les plans. Des modèles 3D de Mackenzie Davis et Ana De Armas ont même été créés afin de travailler les mouvements à l’infini. Avec les artistes et techniciens, nous avons travaillé sur cette séquence pendant près d’un an. »

Il explique enfin ce que la scène signifie à ses yeux et nous donne des pistes de réflexions. « Dans cette séquence, vous avez plusieurs choses qui se passent, beaucoup d’enjeux. Il y a un homme qui est touché par une femme pour la première fois, il y a cet hologramme qui ressent enfin ce que c’est que d’être réel, d’avoir un corps solide. Et puis, vous avez une prostitué qui est embrassée par un homme amoureux, elle ressent l’amour qu’il y a entre eux, et elle en fait partie. »

En tout cas, le travail et l’imagination de Denis Villeneuve et de son équipe s’avère payants, tant la scène est une démonstration technique et artistique époustouflante. Un morceau de bravoure parmi tant d’autre de ce Blade Runner 2049, et probablement l’un des moments les plus marquants de cette année de cinéma.




Aurélien Zimmermann (12 octobre 2017)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Cette scène est avant tout un plagiat d'une des scènes du film "Her" de Spike Jonze. D'ailleurs ce dernier devrait se manifester et réclamer des comptes à Denis Villeneuve qui lui a pompé son idée. Ceci dit, Blade Runner 2049 est un très bon film artistique. Une perle, bravo !
0 0 Commenter
le 12 octobre 2017 à 16:10

A lire sur le même sujet

Remonter