Les films d'animation de fin d'année à ne surtout pas louper !

mardi 17 octobre 2017 - 17:57 | Surlenet
Comme chaque année, en période d'hiver approchant, l'ambiance dans les rues, les magasins, les restaurants et ... les cinémas est toute particulière. Noël, les fêtes, les boissons chaudes et les plaids se font attendre. Tout cela est accompagné d'une douce retombée vers l'enfance à laquelle aucun cinéphile n'échappe. Les mois d'octobre, novembre et décembre sont particulièrement friands de films d'animation. Loin de n'être que pour les enfants, ils parviennent à toucher un public de plus en plus large au fur et à mesure des années. Vous trouverez donc forcément chaussure à votre pied pour cette fin d'année 2017 et on vous donne un coup de pouce en vous sélectionnant les réalisations à ne pas louper !




L'année passée regorgeait de petites pépites d'animation sur cette période. Le succès de la saison était Ma Vie De Courgette, un des favoris de la presse à Cannes et tant aimé du grand public. Dans une forme très enfantine, une toile de fond compréhensible par les plus jeunes et des sujets plus durs et détaillés pour les plus grands, cette réalisation de Claude Barras avait reçu le Cristal du long métrage et le prix du public au Festival international du film d'animation d'Annecy ainsi que les César du meilleur film d'animation et de la meilleure adaptation.

Novembre 2016, comme tous les ans, avait été marqué d'un Disney. Après l'émouvant Le Voyage D'Arlo en 2015, c'était au tour du splendide Vaiana, La Légende Du Bout Du Monde d'arriver sur nos écrans.

Quant à décembre 2016, il était fort en animation et jouissait de trois films qui resteront dans la mémoire du cinéma. Tout d'abord, La Jeune Fille Sans Mains, du cinéaste français Sébastien Laudenbach. Cette réalisation était destinée à un public plutôt adulte puisqu'il abordait des notions relativement complexes, le tout représenté par des dessins filmés et minimalistes. Décembre portait aussi Ballerina, encore une production française (il faut savoir que la branche de l'animation en France est le plus prolifique et le plus envié des concurrents dans le secteur audiovisuel.) Ballerina, en voyageant à travers le monde, est devenu le film d'animation français qui a connu le plus grand succès à l'étranger. Enfin, toujours en décembre 2016, vous avez pu voir Your Name du réalisateur japonais Makoto Shinkai. Il est au Japon ce que Ballerina est à la France puisque Your Name est devenu le plus gros succès japonais dans le monde. Historique.

Cette année sera-t-elle aussi florissante en animation ? En tous les cas, elle promet bien des surprises. Celles-ci ne sont pas aussi ancrées dans le cinéma indépendant en comparaison à 2016, mais le plaisir reste inchangé.

Dans un recoin de ce monde




Courrez le voir si vous faites partie des chanceux qui ont accès aux quelques salles françaises qui projettent encore cette réalisation du japonais Sunao Katabuchi. Dans Un Recoin De Ce Monde narre l'histoire d'une jeune femme dont on suit le parcours à partir du moment où elle est destinée à un mariage forcé. Le tout se déroule dans un contexte historique marquant pour l'histoire du Japon puisqu'il s'agit de la période précédant tout juste le drame de la bombe nucléaire d'Hiroshima. Bien qu'un peu long et un peu trop romancé par moment, Dans un recoin de ce monde apportera une touche poétique à vos sorties cinéma.

Zombillénium


Dès demain, mercredi 18 octobre 2017, les Français (et oui, encore!) Arthur De Pins et Alexis Ducord sont en salles avec Zombillenium. A l'approche de Halloween, il est LE film à voir pour se mettre dans l'ambiance de la fête des morts. Il nous plonge au sein d'un parc d’attractions d’épouvante dans lequel les employés sont de vrais monstres. Cet aspect saura satisfaire les plus jeunes spectateurs tandis que les adultes pourront apprécier l'aspect bureaucratique et les messages sociaux concernant le travail en entreprise. Le tout est doté d'un humour subtile (il s'agit de l'adaptation d'une bande-dessinée) et de techniques d'animation modernes utilisées sur un scénario dont le cadre spatio-temporel tire vers l'old-school. Ça donne envie et on a hâte de le découvrir dès demain !

Le vent dans les roseaux



En face de Zombillenium sort demain Le Vent Dans Les Roseaux, une coproduction franco-belge composée de plusieurs courts métrages. Pendant plus d'une heure, il vous sera possible de voyager autour du thème de la liberté, passant d'une technique d'animation à une autre, voguant à travers un panel d'émotions riches. Cinq réalisateurs ont contribué à l'oeuvre finale. Les courts métrages sont ici plutôt destinés à un public jeune, à partir de 6 ans mais peut-être que votre âme d'enfant vous permettra de les apprécier tout autant !

Coco



Il vous faudra être patient entre mi-octobre et fin novembre. Le prochain film qui, on peut le parier, connaîtra un franc succès est Coco. C'est la sortie Disney de cette fin de saison et cela fait des mois et des mois que nous en entendons parler. Cette réalisation américaine de Lee Unkrich et Adrian Molina nous entraîne au côté de Miguel, un petit garçon passionné de musique, jusqu'au Pays des Morts. Là-bas, le jeune mélomane va voir resurgir des histoires familiales du passé dont il ne connaissait pas l'existence. Avec Coco, il faut s'attendre à une véritable claque autant visuelle qu'émotionnelle. Il conviendra à tous types de public, de 7 à 70 ans, et il sera en salles le 30 novembre 2017.

Drôles de petites bêtes


Encore du made in France puisque Drôles De Petites Bêtes est produit par ON Animation Studios, société à l'origine du magnifique Le Petit Prince (2015) ou de Mune : Le Gardien De La Lune. Destiné à un public quasi-préscolaire, à partir de 3 ans, ce film d'animation de Arnaud Bouron et Antoon Krings met en scène une multitude de petits insectes dans une histoire royale où Apollon le grillon est accusé d'avoir kidnappé la souveraine. Avec un scénario simple et adapté à une cible encore peu habituée aux longs métrages, Drôles de petites bêtes tente de transmettre des valeurs pédagogiques et des messages tout en restant dans la ligne tracée par son objectif principal : le divertissement et l'éveil des plus jeunes spectateurs. Sortie prévue le 13 décembre, pile pendant les vacances scolaires des marmots !

Autres sorties à surveiller


On ne se lasse pas du duo Wallace et Gromit qui revient le 8 novembre avec Wallace & Gromit : Coeurs À Modeler. On note également le moyen métrage Ernest Et Célestine En Hiver dont la sortie est prévue le 22 novembre. Le duo de souris nous avait attendris en 2012 et les dessins du long métrage étaient sublimes. Deux bonnes raisons de vouloir découvrir la suite. Le même jour sort un autre moyen métrage. Il s'agit de Myrtille Et La Lettre Au Père Noël. Cette suggestion ne s'applique que pour les férus de techniques animées. En effet, scénaristiquement, cette réalisation n'est a priori vraiment pas palpitante. En revanche, aux vues de quelques images déjà dévoilées, il est possible de voir que Myrtille Et La Lettre Au Père Noël possède un assortiment de procédés d'animation varié, riche et intéressant à observer. Un bel exemple de réussite technique ? Réponse le 22 novembre.



Enfin, presque un mois plus tard et pour bien clôturer 2017, vous pourrez voir Ferdinand, un film d'animation américain dirigé par Carlos Saldanha. Ce cinéaste a déjà travaillé sur L'Age de Glace ou encore Rio. Il re-collabore avec les Studios Blue Sky en travaillant sur Ferdinand. La recette s'annonce efficace.

On fait l'impasse sur certains !


Enfin, puisqu'il faut faire des choix et qu'il n'est pas possible de tout voir en salles, nous avons choisi d'écarter quatre films d'animations de cette fin d'année 2017. Tout d'abord, dès demain seront en salles Le Monde Secret Des Emojis et My Little Pony : Le Film. Le premier, en plus de ne simplement pas donner envie par son titre et son sujet, n'a reçu que des mauvaises critiques de la part des personnes qui l'ont vu. Le second appartient à une franchise qui n'est plus très attrayante, ni dans son fond ni dans sa forme. De plus, le matraquage publicitaire de My Little Pony : Le Film est finalement contre-productif. Trop de poney, tue le poney. On oublie !

Opération Casse Noisette revient avec une suite le 25 octobre. Le premier épisode n'avait pas réveillé les morts et rien ne présage à ce nouveau film un bel avenir. Next !

Un peu plus tard, le 15 novembre sortira L'étoile De Noël. Ce petit film d'animation subit de plein fouet la concurrence. Pas détestable, il n'est cependant pas à la hauteur des autres réalisations à cette période de l'année. Son histoire n'est pas vraiment originale et la technique laisse à désirer si on en juge par les uniques visuels diffusés sur internet.

En résumé, nous nous concentrerons sur Zombillenium, Dans Un Recoin De Ce Monde, Le Vent Dans Les Roseaux, Coco et Drôles De Petites Bêtes ! Profitez de cette période forte en animation puisqu'en France elle représente un enjeu tout particulier et qu'elle n'a pour but que de vous émerveiller.

Estelle Lautrou (17 octobre 2017)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter