Star Wars : David Fincher dévoile pourquoi il n’a pas voulu réaliser l’Épisode 7

mardi 24 octobre 2017 - 19:11 | Surlenet
Comme beaucoup d’autres cinéastes avant lui, David Fincher a bien failli réaliser un épisode de Star Wars. Bien avant que J.J Abrams ne soit annoncé à la mise en scène de l’épisode 7, c’est bel et bien le réalisateur de Seven qui était pressenti pour réveiller la Force. Mais il a finalement préféré décliner l’offre. Il est vrai que l’idée même d’imaginer ce réalisateur de génie s’approprier l’univers de Star Wars est des plus excitante. Mais alors, pourquoi Fincher a-t-il donc refusé de poser son nom sur la légende Star Wars ?



C’est dans une interview accordée au magazine Empire que David Fincher parle de ce rendez-vous raté. Il mentionne notamment les pressions financières et sa crainte d’endurer les caprices d’Harrison Ford et de Carrie Fisher.

« J’ai discuté avec la productrice Kathleen Kennedy et c’est vrai que c’était une offre en or. Mais c’est énormément de pression. Tu dois à la fois supporter les caprices de stars d’Harrison Ford et Carrie Fisher et parvenir à faire des scores de plus d’1 milliard de dollars au box-office. Au vu du succès des deux précédents films, je n’imagine même pas les tripes qu’il faut avoir. Tu dois vraiment faire le vide en toi, être sûr que c’est bien ce que tu veux parce que ce sera 2 ans de ta vie, 14 heures par jour, 7 jours sur 7.»

Différents réalisateurs tels que Phil Lord et Chris Miller (les films Lego), Colin Trevorrow (Jurassic World) ou encore Josh Trank (Chronicle) avaient été pressentis pour réaliser un film Star Wars et ont soit quittés le navire, soit étés mis à la porte. Il semble donc en effet difficile de contredire Fincher, qui a peut être également peur de se voir revivre le cauchemar de son premier film, Alien 3, lors duquel il avait subit une pression énorme de la part de la production.

Son prochain projet sera néanmoins une grosse production hollywoodienne puisqu’il s’agit de World War Z 2, prévu pour 2019. Il s’est d’ailleurs récemment confié sur le sujet et le projet semble être très bien parti.

Aurélien Zimmermann (24 octobre 2017)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter