Vendredi 17 Mai 2013 : les films présentés à Cannes aujourd'hui (vidéos)

vendredi 17 mai 2013 - 14:15 | Surlenet
Compétition, Un Certain Regard ou Cannes Classics, des films à découvrir, il y en a tout un tas aujourd'hui, sur la Croisette !


Après quatre années de séparation, Ahmad arrive à Paris depuis Téhéran, à la demande de Marie, son épouse française, pour procéder aux formalités de leur divorce.
Lors de son bref séjour, Ahmad découvre la relation conflictuelle que Marie entretient avec sa fille, Lucie.
Les efforts d'Ahmad pour tenter d'améliorer cette relation lèveront le voile sur un secret du passé.



A Touch Of Sin de Jia Zhang-ke (Compétition)

Dahai, mineur exaspéré par la corruption des dirigeants de son village, décide de passer à l'action. San'er, un travailleur migrant, découvre les infinies possibilités offertes par son arme à feu. Xiao Yu, hôtesse d'accueil dans un sauna, est poussée à bout par le harcèlement d'un riche client. Xiao Hui passe d'un travail à un autre dans des conditions de plus en plus dégradantes.
Quatre personnages, quatre provinces, un seul et même reflet de la Chine contemporaine : celui d'une société au développement économique brutal peu à peu gangrenée par la violence.




L'été. Un lieu de drague pour hommes, caché au bord d'un lac. Franck tombe amoureux de Michel. Un homme beau, puissant et mortellement dangereux. Franck le sait, mais il veut vivre cette passion.




Irène vit seule dans une maison au bord de la mer non loin de Rome. Son père et son amant la croient étudiante. En réalité, sous le nom de code Miele, elle aide clandestinement des personnes en phase terminale à mourir dignement en leur administrant un barbiturique puissant.
Un jour elle procure une de ces doses mortelles à un nouveau "client", Monsieur Grimaldi. Elle découvre cependant qu’il est en parfaite santé mais qu’il veut mettre fin à ses jours, ayant perdu goût à la vie.
Bien décidée à ne pas être responsable de ce suicide, elle va tout faire pour l’en empêcher.




Deux enfants, Laura et Ben, jouent dans une chambre à Edimbourg, en Ecosse. Au début, ils sont timides, puis se querellent, s’exposent, se racontent des histoires, puis finissent par détruire le jouet avec lequel ils jouent.
Chacun de ces aspects de l'enfance inspire un voyage dans le cinéma mondial, où l'on découvre comment des films - provenant de 25 pays différents, de grands classiques ou des films plus rares - dépeignent la timidité, l’attention, la narration ou la violence dans l'enfance; ainsi que d'autres thèmes comme l’aventure, le surréalisme ou la détermination.
Laura et Ben ne sortent pas de leur chambre mais le film parcourt le monde. En général, les jeux d’enfants reconstituent un microcosme, le film aussi. Il commence et se termine dans l'un des plus célèbres microcosmes de l'histoire de l'art.



Borom Sarret d'Ousmane Sembene (Cannes Classics)

Borom Sarret, souvent considéré comme le premier film africain réalisé par un noir africain, est aussi le premier film de Ousmane Sembene et une claire prise de position contre tous ceux qui croyaient que l'indépendance aurait résolu tous les problèmes des Africains. Sembène décrit son film comme "l'histoire d'un charretier qui transforme son charriot en un taxi. Il se confronte avec un riche client dans un quartier où ce type de véhicule est interdit; un policier l'arrête, lui fait une amende et saisit son charriot. Le pauvre homme en perd sa joie de vivre et demeure tristement incapable de réagir. Sa femme lui confie la garde de leur enfants et s’en va en disant “nous mangerons ce soir…”



=> Toutes les infos sur le 66ème Festival International du film de Cannes

E.G. (17 Mai 2013)



Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter